IMG_0807

                   Le quartier général de la presse à Sibiti ( photo Abibe Ayoka)

La presse nationale et internationale accréditées aux festivités marquant le 54 ème anniversaire de la fete nationale à Sibiti a érigé son quartier général à loukagna, à quelques encablures de la direction départementale des douanes de la Lekoumou. Chaque jour, les chevaliers de la plume et du micro se retrouvaient autour du petit déjeuner et du repas pour  échanger et faire le point sur des activités couvertes la journée.

Une grande première dans l'organisation de la fete nationale au Congo. Un quartier général de la presse à sibiti pour échanger entre confrères venus du Congo ert d'ailleurs. Depuis le 12 aout dernier, le quartier Loukagna, en plein centre de sibiti, a connu une ambiance journalistique sans précédent. Fidèl à sa tradition de créér le meilleur cadre de travail pour la presse, le département de la communication, des médias et relations publiques de la présidence de la République, cette fois-ci, n'a pas fait les choses à moitié. Une résidence spéciale a été amenagéé, pour la circonstance, pour rendre ce cadre attrayant et bon a vivre.

Autour d'un petit déjeuner et d'un repas, confrères du Congo, de la diaspora et des autres journalistes venus des quatre coins du monde ont été tous heureux de partager la meme table où chacun a pu donner son point de vue sur les festivités ayant trait à la fete nationale à sibiti. Une initiative appréciée par l'ensemble des journalistes et certains confrères, qui ont fait la pluie et le beau temps de la presse, et n'étant plus au devant  de la scène, comme on le dit,ont refait surface.le cas de Borja Samba, ancien directeur des informations de Télé Congo et Martias Poos, grand chroniqueur culturel sur Télé Congo, sont des exemples patents.

Coup de chapeau donc au Coordonnateur du département de la communication, médias et relations publiques, Arcène Niamba, qui a su lier l'utile à l'agréable avec une restauration à la hauteur de l'evenement et des confrères qui ont fait le déplacement de Sibiti. Un exemple qui fera date dans l'histoire de la presse au Congo et les journalistes n'ont pas été avare de mots pour apprecier à leur juste valeur cette action combien louable qui a permis à la presse de communier avec elle-meme dans les meilleures des conditions.

Au moins pour une fois, un grand evenement comme la fete nationale, n'a pas suscité des critiques, mécontements pour ce qui est de l'organisation de la presse. Sans pousser le rubican loin, on peut dire que la réussite a été totale et chaque confrère a pu regagner son lieu de travail le sourire aux lèvres. Cette marque de rapprochement et de confiance entre le département de la communication et la presse sont le signe qui annonce le printemps, au sujet de la concrétisation des promesses annoncées par Madame le conseiller au département de la communication , des médias et relations publiques, Claudia Ikia Sassou, sur le cahier de charges déposé par les journalistes à l'occasion du déjeuner d'échange de nouvel an, le 25 janvier 2014.