Les passagers à bord d’un des bus de la société de transport public urbain (STPU) N° 58 en provenance de Mayanga, arrondissement 8 de Brazzaville, ont été témoins d’une scène de mauvais goût entre deux clients. Le plus âgé, fautif, n’a pas pu retenir ses émotions et a infligé une gifle bien appliquée sur la joue du plus jeune. Arrivés vers le marché Total, les deux clients ont été déposés au PSP par l’équipage du véhicule.

Bus de la STPU à Brazzaville

                            Bus de la STPU

La foule immense du marché total qui a vu les policiers du marché total déferlés mano militari dans le Mal à l’aise en stationnement à l’entrée du PSP n’en venait pas à ses yeux.  Les uns croyant aux fraudeurs et les autres à des bandits armés. Pourtant, il n’était pas question de tout cela, mais tout juste d’une incompréhension entre les deux clients. L’un âgé de 70 ans et l’autre de 40 ans révolus.

Les témoins à bord du Mal à l’aise ont fustigé le comportement du vieillard qui, semble –t-il, a commencé à causer des pépins à une jeune dame, qui a fini par lui céder sa place. Et dans le bus l’atmosphère était déjà mal en point. Cette jeune dame explique que, ce vieillard a procédé à la violence verbale pour tenter s’octroyer par la force d’une place assise ; chose acquise avec la compréhension de la jeune dame.

A quelques encablures du marché total, les passagers à bord sont surpris de voir ce vieillard se lever, alors que le bus était n'était pas encore en stationnement . Bousculant presque la majorité des clients, car se trouvant en arrière du véhicule, ce dernier, plus de peur que de mal, parvient à la porte de sortie du véhicule et intime l’ordre au conducteur de s’arrêter pour qu’il descende. S’en est suivi des menaces verbales à l’endroit du chauffeur qui lui a fait comprendre que la place désignée n’était pas un arrêt de bus.

Blessé dans son amour propre, le vieillard se met dans tous  ses états  et la réaction d’un client ne s’est pas fait attendre. Ce dernier demandant au vieux de se calmer et de ne pas déranger le conducteur étant donné que dans la zone du marché total l’embouteillage battait son plein. De file en aiguille, ce vieillard s’est retourné contre le jeune client qui a été pris au collet de sa chemise.

Les interventions des autres clients n’ont pu changer la réaction du vieux qui a fini par administrerune belle gifle sur la joue de l’autre. Face à cette intransigeance, la réaction de l’équipage ne s’est pas fait attendre. Levieux et le jeune ont été déposés au PSP du marché total. Le vieux étant hué par l’ensemble des clients à bord. Et l’on ne connait pas au moment où nous mettons sous presse l’épilogue de cette histoire au goût fade.

C’est l’occasion de tirer l’attention des gestionnaires de la STPU de créer les conditions sécuritaires à bord de leurs bus. La société devrait créer des partenariats avec des sociétés privées de gardiennage   ou bien de la police nationale pour dissuader les éventuels turbulents et les bandits de gros chemins qui prennent place à bord de ces bus sans faire l’objet d’une quelconque fouille. Il en va également de la protection de l’équipage qui est exposé à tout danger extérieur.